Tous les articles dans la catégorie Non classé

Formation sur les violences faites aux femmes

Le CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) du Bas-Rhin organise une formation sur les violences faites aux femmes à destination des professionnels du secteur de la santé.

le lundi 4 décembre 2017 de 8h30 à 17h
le mardi 5 décembre 2017 de 9h à 17h

Salle Polyvalente, Cité administrative Gaujot,
14 rue du Maréchal Juin à STRASBOURG

Télécharger le programme

Renseignements

Contactez le CIDFF du Bas-Rhin par téléphone au 03.88.32.03.22
ou par mail skhattab@nullcidff67.fr
Vous pouvez également consulter le site internet : www.cidff67.fr

Formation gratuite et obligatoire.

Séminaire autour de la radicalisation menant à la violence

Le CRAVS Alsace organise un « séminaire sur la radicalisation menant à la violence » à destination des professionnels de santé, de l’éducation, du social et du judiciaire ainsi que tous les professionnels confrontés à cette problématique. La formation aura lieu le:

Vendredi 24 novembre 2017 de 8h30 à 17h
Préfecture du Haut Rhin,
11 Avenue de la République à COLMAR

Télécharger le programme

INSCRIPTION
Bulletin d’inscription à télécharger ici et à adresser par courrier
ou par mail : pref-seminaire@nullhaut-rhin.gouv.fr

RENSEIGNEMENTS
Pour plus d’informations, contactez le Dr Drifa Wirrmann par téléphone au 03 89 78 78 30
ou par mail : d.wirrmann@nullch-rouffach.fr

Mois sans tabac, 2e édition : pour arrêter de fumer ensemble et en équipe

bandeau_article_moissanstabac

Le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France en partenariat avec l’Assurance Maladie lancent la 2e édition de #MoisSansTabac. Cette opération nationale, qui incite de manière positive les fumeurs à arrêter le tabac pendant 30 jours, se déroule durant tout le mois de novembre. Un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. Le collectif est au cœur de cette 2e édition qui invite les participants à arrêter de fumer en équipe. Pour renouveler le succès de la première édition, qui a réuni 180 000 participants, de nouveaux moyens sont déployés : des équipes sur les réseaux sociaux, une Fan zone itinérante pour soutenir l’arrêt du tabac et un duo très médiatique prêt à relever le défi.

2017 : le collectif avant tout

L’opération #MoisSansTabac s’appuie sur un élan collectif renforcé, avec la possibilité en 2017 de rejoindre une équipe pour partager et vivre ensemble ce moment. Dès l’inscription sur le site tabac-info-service.fr, il suffit de rejoindre l’une des équipes thématiques ou régionales constituées par Santé publique France. Elles prennent la forme de groupes sur Facebook. Les 16 équipes thématiques définissent avec humour les modes de vie des participants (fétard ou pantouflard) ou leur type d’aide à l’arrêt (patché, coaché, vapoteur…) et les 17 équipes régionales leur appartenance géographique. Il est également possible de créer son propre groupe en famille, entre amis ou au sein d’une entreprise…

Un duo très médiatique relève le défi

Santé publique France renouvelle son partenariat avec France Télévisions en faisant appel cette année à deux ambassadeurs de renom : Laurent Romejko et Michel Cymes prêts à relever le défi de #MoisSansTabac. A travers une web série de 6 épisodes, les internautes pourront suivre les étapes du coaching de Laurent Romejko par Michel Cymes. En parallèle, un dispositif construit en deux temps en amont et tout au long de l’événement martèlera le message clé « En novembre, on arrête ensemble et en équipe ! ».

Des ambassadeurs dans chaque région

Chaque région de France dispose d’un ambassadeur #MoisSansTabac. Son rôle en lien avec l’agence régionale de santé et le réseau des caisses d’Assurance Maladie est d’inciter à des actions collectives régionales : en entreprises, au sein des établissements scolaires, des hôpitaux, des fédérations sportives… Nombre d’entre-elles portent une attention toute particulière pour les populations vulnérables.

En région Grand Est, c’est l’ANPAA Champagne Ardennes qui coordonne la déclinaison du programme : moisanstabac.grandest@nullanpaa.asso.fr.

Le correspondant Moi(s) sans tabac pour l’Alsace est le CIRDD Alsace elisabeth.fellinger@nullcirddalsace.fr. L’Ireps Alsace relaye également la documentation Moi(s) sans tabac via son centre de documentation et soutient les professionnels qui souhaitent déployer cette action localement.

Les outils de communication

Retrouvez les outils mis à votre disposition pour organiser Moi(s) sans tabac dans votre région ou dans votre entreprise :

  • des outils disponibles à la commande (affiches, flyers, cirés, badges),
  • des outils digitaux (vidéos, bannières, signatures de mail, logo et charte graphique),
  • des documents à personnaliser en apposant votre logo (oriflamme, banderole, affiches)..
home_kit mois-sans-tabac-affiche bloc_signature_supporter

Découvrir les outils et commander

Une opération plébiscitée par les Français

La première campagne française de marketing social, inspirée de l’opération anglaise Stoptober a fortement mobilisé les participants et a connu un large succès. 180 000 personnes se sont inscrites à la première édition et ont tenté d’arrêter de fumer. Plus de 630 000 kits d’aide à l’arrêt ont été distribués, le site tabac-info-service.fr a reçu 3 fois plus de visiteurs uniques qu’en 2015 soit 1,58 millions, la ligne téléphonique 39 89 a reçu deux fois plus d’appels que d’ordinaire, soit 15 500. L’application de coaching lancée pour l’occasion a fait l’objet de 118 000 téléchargements. Enfin, l’engouement des participants s’est également manifesté sur les réseaux sociaux : la page Facebook de tabac-info-service a compté jusqu’à 10 000 interactions par semaine et a bénéficié de près de 70 000 likes.

Parallèlement, les tentatives médicamenteuses de sevrage tabagique se sont accélérées : en effet, le nombre de bénéficiaires d’un remboursement de substituts nicotiniques dans le cadre du forfait remboursé par l’Assurance Maladie à hauteur de 150 euros par an et par personne a augmenté de 64% au dernier trimestre 2016 (près de 80 000 bénéficiaires versus 48 000 en 2015).

Pourquoi devenir partenaire Moi(s) sans tabac

« En France, 60% des fumeurs déclarent vouloir arrêter de fumer. » Baromètre santé 2014, Santé publique France

Ce sont des salariés d’entreprises, des clients, des adhérents d’associations, des publics accueillis qu’il est possible d’aider à arrêter de fumer.

Moi(s) sans tabac mobilise les acteurs de terrain, notamment les professionnels de santé, mais aussi les entreprises, les associations, pour fédérer le plus d’acteurs possible autour de la lutte contre le tabagisme. Rejoignez le mouvement !

En savoir plus :

Rapport d’enquête : accompagnement à la parentalité, petite enfance et santé : faites connaître vos actions !

sfsp

La SFSP expérimente depuis plusieurs années une démarche de capitalisation d’expériences contribuant à la réduction des inégalités sociales de santé. Cette initiative a pour objectifs de rendre visibles et de partager des actions de terrain et d’expérimenter une méthode pour le recueil, l’analyse et la diffusion du savoir expérientiel.

En 2014, elle a initié une consultation afin de recueillir des actions d’accompagnement à la parentalité. Cette consultation a rassemblé 123 fiches actions. Le rapport complet de ce travail est disponible sur le site de la SFSP ainsi que les 103 fiches dont les porteurs ont accepté la diffusion.

Un cycle de trois séminaires de travail organisés en septembre 2016 et en 2017 viendra compléter ce travail pour aboutir à des recommandations pour la mise en œuvre d’actions d’accompagnement à la parentalité dans une perspective de réduction des inégalités de santé. Ce document sera disponible en 2018.

Lire le rapport

Notre Santé au delà des soins

APRES LE MANIFESTE, NOTRE BUT : MULTIPLIER LES CONFERENCES CITOYENNES SUR LA SANTE ET LE BIEN-ETRE !
NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN.

Aller plus loin

Vous avez fait partie en 2014 des plus de 2000 signataires du « Manifeste pour une reconnaissance et un financement fiable de la promotion de la santé, de l’éducation pour la santé, de la prévention collective et de la santé communautaire ». Votre adhésion a contribué à donner une place à la promotion de la santé et à ses acteurs, notamment au cours du débat sur la loi santé.

Ce manifeste constatait singulièrement que « la participation du citoyen dans les choix et les actions qui concernent sa santé et sa qualité de vie était négligée et demandait de faire une large place dans les débats publics à la prévention et à la promotion de la santé et en y accordant une part aussi importante à l’expression citoyenne qu’à celle des « experts » et de l’administration ».

Franchir une étape

Face à ce constat nous proposons aujourd’hui une forme de débat public plus élaborée que celles dont nous avons l’habitude dans le champ de la santé. Il s’agit d’expérimenter, fin 2016, à Rennes, une conférence citoyenne sur la responsabilité politique et citoyenne par rapport à la santé, en tant que bien-être physique, mental et social :

« Notre Santé au-delà des soins »

Durant trois week-ends, 25 citoyens de la région Bretagne, tirés au sort et volontaires vont interroger les connaissances scientifiques, les options politiques, leur propre expérience et celle des professionnels sur ce qui pourrait concourir, dans l’environnement proche de chacun, à améliorer le bien-être physique, mental ou social.

La faisabilité de ce projet a été étudiée l’an dernier à l’occasion d’un module interprofessionnel de santé publique à l’Ecole des hautes études en santé publique – Ehesp : (documentation.ehesp.fr/memoires/2015/mip/groupe%2019.pdf).

L’Ehesp, la ville de Rennes, la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie et l’Agence régionale de santé de Bretagne ont déjà fait part de de leur intérêt pour le projet et nous poursuivons la recherche d’autres partenaires.

Concrétiser votre engagement

Le budget nécessaire à l’organisation d’une telle conférence, serait de 40 000 €. Nous lançons une demande de financement participatif à hauteur de 20 000 €, soit la moitié de ce budget.

Si vous pensez qu’une telle conférence serait utile et devrait faire des émules dans d’autres régions, apportez nous votre soutien par le biais de la plateforme Helloasso www.helloasso.com/associations/coalition-promotion-sante/collectes/notre-sante-au-dela-des-soins-2. Nous attendons des participations modestes mais nombreuses de l’ordre de 15 à 20 Euros.

François Baudier, président
René Demeulemeester, chargé de l’animation du projet
Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (Fnes)

Pour les associations de la coalition pour la promotion de la santé : Aides, Elus, santé publique et territoires (ESPT), Institut Renaudot, Plateforme nationale des Ateliers santé-ville (ASV), Société française de santé publique (SFSP), Réseau français des Villes-Santé de l’OMS et Union internationale d’éducation et de promotion de la santé (UIPES).

Actes 6 juin Education santé environnement

Les actes

Les actes de la journée « Santé-environnement, quelles pratiques éducatives à partager et à interroger ? » sont disponibles qui s’est tenue le 6 juin dernier à Paris.

Télécharger le tract

Protégé : Pédagogie et comportements de santé

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Stratégies d’animation et outils pédagogiques

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Méthodologie de l’évaluation

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Méthodologie de projet en éducation et promotion de la santé

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :