Mémoire « Co-concevoir un outil de promotion de la santé environnementale avec le grand public : Enjeux et méthodes »

Le projet présenté dans ce mémoire s’inscrit dans une démarche de promotion de la santé, dans le champ spécifique de la santé environnementale.La promotion de la santé « a pour but de donner aux individus davantage de maîtrise de leur propre santé et davantage de moyens de l’améliorer » (Organisation Mondiale de la Santé, Ottawa, 1986). La santé est un droit pour tous, et profiter de ce droit c’est tendre vers : « un état de complet bien-être physique, mental et social, l’individu, ou le groupe, doit pouvoir identifier et réaliser ses ambitions, satisfaire ses besoins et évoluer avec son milieu ou s’y adapter » . Aujourd’hui il est admis que « la santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures » (OMS, Helsinky, 1994). En revanche, sa mise en œuvre concrète résulte d’un cheminement lent qui passe par l’accumulation de données scientifiques (toxicologiques, épidémiologiques), l’intégration des données dans les législations et dans les plans de santé publique, l’information et l’accompagnement des personnes. En France, les professionnels de la promotion de la santé et de la santé environnementale ont eu longtemps tendance à cohabiter les uns à côté des autres. Pourtant, « aujourd’hui l’évolution rapide des connaissances et le besoin de pluridisciplinarité invitent à plaider pour l’unification de ces visions autour d’un socle commun »1. Le projet s’invite donc à la rencontre entre la promotion de la santé et la santé environnementale.

Télécharger le mémoire

Les commentaires sont fermés.