Les cartes d’identité territoriales de santé (CITS) des nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) alsaciens

Avec la nouvelle politique de la ville, une seule carte remplace les anciens zonages et dispositifs (ZUS, CUCS, ZRU….). L’identification des nouveaux quartiers prioritaires se fonde sur les critères uniques du revenu et de la taille (plus de 1 000 habitants (avec quelques dérogations) c’est-à-dire la concentration des populations ayant des ressources inférieures à 60 % du revenu médian.

En France métropolitaine, près de 1 300 quartiers ont ainsi été identifiés,dont 31 sont situés en Alsace.

Dans le cadre de l’élaboration et la signature des contrats de ville pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), il a été demandé aux Agence Régionale de Santé (ARS) de réaliser un diagnostic local de santé partagé sur ces territoires, portant principalement sur l’état de santé de la population, l’offre existante et les besoins couverts ou non en matière de santé.

C’est dans ce cadre que l’ARS Alsace a mandaté l’Observatoire Régional de la Santé d’Alsace (ORS Alsace) afin de réaliser des cartes d’identité territoriales de santé, de 29 des 31 quartiers prioritaires de la politique de la ville qui comportent un volet santé dans leur nouveau contrat de ville.

Dans le cadre de la collaboration du Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET) à cette étude, l’Observatoire Régional de Santé (ORS) d’Alsace a également participé au rapport 2016 de l’Observatoire National de la Politique de la Ville (ONPV).

  • État de santé des résidents des quartiers prioritaires alsaciens (Fiche 2.09 page 104)
  • Recours aux soins libéraux dans les quartiers prioritaires alsaciens (Fiche 2.10 en page 106)

Pour accéder au rapport complet, cliquez ici, également téléchargeable sur le site du CGET/ONPV.

Les commentaires sont fermés.