Promouvoir la citoyenneté socioaffective et sociosexuelle chez les jeunes lycéens de 15 ans et +

Mémoire de Diplôme Universitaire Intervenant(e) en éducation et promotion de la santé.

Promouvoir la citoyenneté socioaffective et sociosexuelle chez les jeunes lycéens de 15 ans et +

par Yannick ZEMB BREISTROFFER

« Placer l’élève au coeur du système éducatif » en lui permettant de satisfaire et de contribuer à satisfaire ses besoins globaux, en développant la confiance nécessaire pour cela, mission que s’est assignée l’école dans les années 90, affirmée il y a déjà plus d’un siècle par Octave Gréard, collaborateur de Jules Ferry, qui la reprend à son compte dès 18922, coïncide parfaitement avec la démarche de promotion de la santé, consistant à placer les citoyens-acteurs au coeur des dispositifs et leur permettre de faire les meilleurs choix qui les concernent, à savoir les leurs, ceux qu’ils ont eux-mêmes fait, car agissant comme étant les plus aptes à pouvoir décider de ce qui est bon pour eux, pourvu qu’ils disposent de l’ensemble des ressources nécessaires pour ce faire.
Or force est de devoir constater, la première partie de ce travail y sera notamment consacrée, que ces jeunes, même si censés se trouver théoriquement « au coeur » des systèmes et des dispositifs en matière de santé publique et sociale, font état de carences déclinables selon trois aspects qui diffèrent et en même temps se rejoignent étroitement, en matière notamment de : – Risques IST et VIH, de connaissances en lien, d’accès et de recours à des moyens de prévention adaptés, condition pourtant préalable à la prise de mesures pour se protéger de ces maladies, – Contraceptions et grossesses précoces, de connaissances en lien, d’accès et de recours à des contraceptifs, condition pourtant préalable à la prise de mesures pour se protéger des grossesses précoces et non désirées, – Sociabilités affectives et sexuelles et connaissances inter-genres, condition enfin préalable à la création d’environnements et de considérations permettant de favoriser des liens harmonieux inter-individus.

C’est dans cette optique que j’ai donc choisi, selon le plan énoncé ci-après, de réfléchir et de travailler à « Promouvoir la citoyenneté socioaffective et sociosexuelle chez les jeunes lycéens âgés de 15 ans et plus ». Dans une première partie de travail, je m’attacherai à présenter les éléments de situation justifiant le projet, en tentant de faire émerger ce qui me parait important de lier : les besoins en la matière, les demandes exprimées, l’offre actuellement développée afin de tenter de répondre aux situations. Cela se fera notamment grâce à un travail de recueil épidémiologique, dont il sera fait état, poursuivi par une analyse de terrain dans des établissements scolaires à caractère professionnel, qui bénéficieront de ma démarche une fois mon projet abouti. La deuxième partie de mon travail consistera en un développement de l’arbre d’objectifs réalisé, poursuivi par une déclinaison, dans le détail, de chacun d’entre eux. Je présenterai également à cette étape, les partenaires prenant part au projet ainsi que les indicateurs d’évaluation auxquels il sera fait référence. Dans la troisième partie de mon développement, je ferai état des stratégies éducatives auxquelles j’aurai recours dans le cadre de cette démarche. Enfin, la quatrième et dernière partie de ma réflexion sera dédiée à son évaluation ainsi qu’à sa valorisation.

Consulter le mémoire

Les commentaires sont fermés.