Mémoire « Améliorer la prévention et la gestion des incidents de la vie courante en classe de Moyenne et Grande Section à l’école Maternelle de la Musau »

Ce projet en Education et Promotion de la Santé est actuellement en cours à l’école maternelle de la Musau où enseigne Aurélie TORABI depuis près de six ans. titulaire de son poste à titre définitif, elle s’occupe de la partie française de l’enseignement en classe de Moyenne et Grande Section bilingues (deux classes). Ses élèves ont entre quatre et six ans et partagent donc leur temps entre la classe de français (deux jours) et la classe d’allemand (deux jours); le mercredi, français et allemand se disputent l’alternance sur deux semaines puisque l’école est passée à la semaine de quatre jours et demi suite à la réforme des rythmes scolaires.

Sa collègue d’allemand est une partenaire privilégiée : les projets sont menés en duo, qu’ils soient à l’initiative de l’une ou de l’autre, ce qui leur permet de garder une cohérence pédagogique et d’aborder les notions dans les deux langues. Elles s’insèrent aussi dans le fonctionnement général de l’école qui favorise les échanges entre classes, de petits, moyens et grands, monolingues et bilingues, et les échanges inter-cycles (liaison privilégiée avec les classes de CP de l’élémentaire, parfois avec les CM).

Ses quatorze années de pratique sur le terrain l’ont amenée à côtoyer des élèves de tous niveaux (des Petits aux CM2) et des équipes animées par des dynamiques très différentes : grands projets collectifs d’école ou petit projet de classe, des projets artistiques, culturels ou scientifiques, mais plus rarement des projets en éducation et promotion de la santé… une expérience personnelle de projet santé menée dans une classe de CE2-CM1-CM2 (secourisme) lui a d’ailleurs permis de mieux appréhender et cerner les besoins des élèves mais aussi de comprendre que pour la bonne réussite d’une action, il fallait l’asseoir sur des bases solides et communiquer à tous les niveaux. Par la suite, Aurélie TORABI a participé à deux projets autour de l’hygiène de vie et de la nutrition à l’école maternelle mais aucune de ces initiatives n’a été véritablement formalisée, difficile alors d’en mesurer l’impact…

Malgré l’importance que revêt l’éducation et la promotion de la santé à l’école (elle est intégrée aux programmes de l’école primaire), elle est encore trop peu mise en valeur dans les classes. Manque d’outils, manque de temps pour formaliser les actions, manque de formation initiale ou continue… Ce sentiment que partage la majorité de ses collègues l’a incitée à suivre la formation-action en éducation et promotion de la santé afin de trouver les clés pour monter un premier projet

Télécharger le mémoire

Les commentaires sont fermés.