Dispositif d’information – dépistage du cancer colorectal

A l’occasion du passage au test immunologique, l’Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère en charge de la santé et les régimes d’assurance maladie (CNAMTS, MSA et RSI) déploie de mars à mai un dispositif d’information sur le dépistage organisé du cancer colorectal.

Ce dispositif d’information poursuivra plusieurs objectifs :

  • rappeler l’enjeu et faire la pédagogie de ce dépistage à la fois simple d’usage et vital ;
  • donner une nouvelle impulsion à ce programme de dépistage :
    • remobiliser les médecins généralistes et informer les gastro-entérologues ;
    • augmenter le taux de participation au dépistage pour le grand public (29.8 % sur 2013/2014)

UNE PREMIÈRE PÉRIODE D’INFORMATION VERS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Début mars 

Différents supports seront proposés pour informer et former les professionnels de santé.

  • Un diaporama de formation sur l’enjeu du programme de dépistage et sur le test immunologique sera mis à disposition. Il permettra d’accompagner les opérations de formation des professionnels organisées par les structures de gestion et d’accompagner les délégués de l’Assurance Maladie dans leurs visites auprès des médecins généralistes.
  • Une fiche d’aide à la pratique présentant les performances du nouveau test ainsi que son mode d’emploi sera disponible.
  • Ces supports seront ensuite mis en ligne sur e-cancer.fr

Mi-mars 

  • Un second e-mailing adressé aux médecins généralistes leur proposera de consulter le diaporama de formation en ligne.

Fin mars

  • L’Institut sera présent sur deux salons majeurs pour présenter le test immunologique et répondre aux questions des professionnels de santé : du 19 au 22 mars lors des Journées Francophones d’Hépato-Gastroentérologie et d’Oncologie Digestive (JFHOD) et du 26 au 28 mars lors du 9ème Congrès de la Médecine Générale France (CMGF).
  • Dans le cadre d’un partenariat avec le Quotidien du médecin, un module d’e-FMC sera lancé en fin avril. 

Enfin, la presse professionnelle sera largement sollicitée pour relayer l’information sur le nouveau test ; les journalistes seront conviés à un petit-déjeuner de décryptage au cours duquel le kit de dépistage sera notamment présenté.

A partir de début mai

  • un dispositif interactif sur 3 logiciels d’aide à la prescription utilisés par les médecins généralistes sera mis en place. Cette opération sera reconduite au second semestre pour continuer à soutenir le dépistage organisé du cancer colorectal.
  • La campagne grand public sera annoncée à la presse médicale et aux médecins généralistes.

DES OUTILS POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES CIBLES DANS LE DÉPISTAGE

Des outils pratiques accompagneront le test de dépistage pour faciliter sa réalisation par les patients :

  •  le kit comportera un mode d’emploi expliquant, étape par étape, les modalités du test ;
  •  un flashcode présent sur ce document permettra l’accès à un tutoriel vidéo où une personne reprendra pas à pas, de façon très pédagogique, les différentes étapes.

UN SECOND TEMPS DE COMMUNICATION VERS LE GRAND PUBLIC

L’arrivée du test immunologique représente un tournant significatif pour le dépistage du cancer colorectal. Les avantages de ce test seront des atouts majeurs pour le promouvoir auprès du grand public et le sensibiliser à l’importance de le réaliser tous les 2 ans dès 50 ans et jusqu’à 74 ans.

En amont de Mars Bleu, une communication sera développée vers la presse pour annoncer le passage effectif au test immunologique en mai. 

  • Pour accompagner les acteurs de terrain dans les évènements qu’ils organisent, un kakémono sera envoyé à chaque structure de gestion mi-mars.

Par ailleurs, les supports suivants sont d’ores et déjà  disponibles en téléchargement sur l’espace de partage.  Ils seront mis à la commande dès le 3 mars :

Télécharger le dépliant d’information générique
Télécharger l’affichette
Télécharger la carte postale

Fin avril/début mai

La campagne sera ensuite lancée officiellement auprès de la presse par une conférence de presse en présence de la Ministre (à confirmer).
Cette campagne, à destination des femmes et des hommes concernés par le programme de dépistage organisé portera la signature interpelante « Un geste simple peut vous sauver la vie », et permettra de rappeler au grand-public l’enjeu de ce dépistage.

  • En télévision, un spot mettra en scène une succession de gestes de protection qui sont aujourd’hui devenus des réflexes. Ce film permettra de construire une analogie entre ces gestes et le dépistage du cancer colorectal, qui dans une logique de protection de sa santé, devrait aussi devenir un réflexe.
  • En radio, un spot très pédagogique mettra en scène la parole du médecin.
  • Un supplément spécial intitulé « Mon info dépistage » sera publié dans le magazine Bien-sûr Santé au mois de mai.
  • Les relations presse continueront de cibler les supports grand public pour relayer le lancement de la campagne. Afin de toucher plus spécifiquement les personnes participant peu au dépistage, le dispositif sera renforcé vers :
  • la presse populaire ;
  • la presse masculine sénior ;
  • les supports régionaux diffusés dans les départements où les taux de participation sont les plus faibles. 

LES OUTILS MIS À VOTRE DISPOSITION

Vous trouverez à la commande dès le 3 mars :

  • un dépliant générique d’information;
  • une affichette de campagne proposée en format 30×40 et 40×60 ;
  • et une carte postale.

 Dès mi-mars

  • un kakémono
  • des visuels du kit et du test de dépistage sur l’espace de partage.

Dès fin mars, en complément des outils déjà à la commande, d’autres outils seront également disponibles.

Les commentaires sont fermés.