Campagne Octobre rose 2014

La campagne 2014 poursuit la démarche informative initiée l’an dernier, destinée à favoriser une décision éclairée des femmes. Elle tient compte également du nouveau Plan cancer qui prévoit une meilleure prise en compte des personnes présentant un risque aggravé (Action 1.5).

Vous trouverez ci-dessous le détail du dispositif qui s’appuie sur :

  • une campagne média grand public (radio),
  • un dispositif renforcé par des actions ciblées visant à réduire les inégalités d’accès au dépistage,
  • un dispositif de relations presse,
  • la mise à disposition d’outils hors médias pour vos actions locales,
  • un dispositif destiné aux professionnels de santé.

Une campagne radio nationale pour délivrer la recommandation des autorités de santé

La campagne radio (2 spots de 30 secondes chacun) donne la parole aux femmes afin qu’elles fassent part de leurs interrogations sur le dépistage du cancer du sein. Au-delà du dépistage organisé, elle intègre, cette année, des questions sur les différents niveaux de risque.
Le message renvoie ensuite sur les sources d’information disponibles (le médecin, le site e-cancer.fr) et rappelle la recommandation des autorités de santé : « La mammographie est recommandée tous les deux ans à partir de 50 ans. Avant cet âge, le dépistage n’est indiqué que pour les femmes présentant un risque particulier ».

Elle sera diffusée du 5 au 28 octobre en métropole sur les antennes de RTL, France Bleu, Nostalgie, Europe 1, RFM, Chérie FM, les Indépendants (regroupement de 95 stations) et France Inter et dans les DOM sur RCI Guadeloupe, Guadeloupe 1ère, RCI Martinique, Martinique 1ère, Guyane 1ère, Radio Nostalgie, Freedom Réunion et Mayotte 1ère.

Ecoutez le spot « Dépistage organisé »
Ecoutez le spot « Tous niveaux de risque »

Un dispositif renforcé vers les populations d’origine étrangère et les populations fragilisées

Afin de sensibiliser les populations les plus éloignées du système de santé, le dispositif est renforcé auprès des personnes d’origine étrangère et les populations socialement les plus vulnérables.

– auprès des populations socialement les plus vulnérables : les Ateliers Santé Ville ainsi que l’ensemble des partenaires sur le terrain sont largement mobilisés dans cette campagne et l’INCa met à leur disposition les outils développés y compris les affiches et brochures traduits en langues étrangères.

– auprès des personnes d’origine étrangère, le dispositif intègre : des supports traduits et illustrés proposés à la commande aux acteurs locaux ; une affichette et un dépliant illustrés et multilingues sont disponibles, chacun en deux versions

  • la diffusion des spots radios, du 5 au 28 octobre sur les antennes de Africa n°1, Beur FM, Radio Orient, Radio Alfa et Tropiques FM ;
  • un dispositif d’affichage sur 1 765 vitrines de commerces dits « ethniques » sera mis en place en octobre pour une durée de 10 jours dans les grandes agglomérations (Paris, IDF, Lyon, Marseille, Lille et Strasbourg) ;
  • un dispositif digital (69 écrans) en magasin de proximité pour une durée de 3 semaines (Paris, région parisienne et grandes agglomérations) ;
  • un dispositif digital pour toucher les populations d’origine asiatique dans les magasins « Frères Tang » basés à Paris et à Vitry-Sur-Seine avec un affichage sur 10 écrans pendant 2 semaines ;
  • la diffusion des dépliants et affichettes illustrés et traduits est également prévue dans 270 points de vente.

Par ailleurs, la Ligue nationale contre le cancer met en place des émissions radios spéciales en direct sur Africa n°1, Beur FM et Radio Orient en octobre. Ce dispositif permet aux auditrices de poser leurs questions à des experts du dépistage présents à l’antenne.

Relations presse et dispositif web

Les relations presse permettent de rappeler les enjeux liés au cancer du sein et l’importance du dépistage pour lutter contre ce cancer. A l’occasion des 10 ans de généralisation du dépistage organisé, l’INCa propose des éléments de bilan notamment sur l’évolution du dépistage et dresse les perspectives d’avenir de la lutte contre ce cancer. Le dossier de presse fait le point sur les chiffres clefs du dépistage et du cancer du sein. Il rappelle les objectifs du nouveau Plan cancer en matière de lutte contre ce cancer et revient notamment sur les avancées techniques et thérapeutiques.

Une conférence de presse est envisagée le 24 septembre. Le dossier de presse sera mis en ligne à cette date.

Un dispositif d’information sur le web avec un contenu qui évolue sur e-cancer.fr, et des rubriques spécifiques dédiées aux femmes en fonction de leur âge et de leur niveau de risque.
Le dossier web revient notamment sur les différentes questions pratiques que les femmes peuvent se poser. Il aborde également le thème des bornes d’âge et des publics concernés par le dépistage organisé. Les interviews vidéo d’experts de l’INCa, réalisées en 2013, complètent l’information et abordent les avantages et inconvénients du dépistage.
Ce dossier permet également aux femmes non concernées par le dépistage organisé de disposer d’informations sur les recommandations qui les concernent, données enrichies cette année suite aux recommandations de la HAS (détaillées ici).

Un relais sera par ailleurs effectué sur les réseaux sociaux via la page Facebook et le compte Twitter de l’INCa.
Sur la ligne téléphonique 0810 810 821 (prix d’un appel local), l’équipe de la plateforme téléphonique répondra aux questions des femmes sur le cancer du sein et son dépistage et les renseignera en fonction de leur situation personnelle.

Un dispositif d’information vers les professionnels de santé

Les médecins généralistes et gynécologues seront à nouveau sensibilisés à la nécessité de dialoguer avec leurs patientes sur le sujet. L’information mis à leur disposition sera complété par les recommandations de la HAS sur les modalités de dépistage pour les femmes à risque aggravé.
Le dispositif comprend :

  • un e-mailing adressé à plus de 45 500 médecins généralistes et 5 300 gynécologues en amont de la campagne comprenant une fiche d’aide à la pratique afin d’aider le professionnel dans l’orientation de ses patientes vers le dépistage adapté ;
  • une information dans la Lettre aux médecins de l’Assurance maladie rappelant le rôle d’information et d’orientation du médecin généraliste ;
  • un courrier adressé aux instances représentatives des professions de santé concernées ordres, syndicats, fédérations) afin de les inviter à relayer l’information ;
  • un dispositif de relations presse ciblé vers la presse médicale spécialisée ;
  • un dispositif interactif sur des logiciels d’aide à la prescription utilisés par plus de 40 000 médecins généralistes : du 6 au 31 octobre, une fenêtre (pop-up) se déclenchera à l’ouverture du dossier d’une patiente âgée de 50 à 74 ans et invitera le médecin à dialoguer avec sa patiente sur le sujet du dépistage. Un lien cliquable le redirigera vers la fiche d’aide à la pratique.

Le dossier web dédié aux professionnels de santé sera actualisé sur e-cancer.fr, avec les nouvelles recommandations de la HAS. La nouvelle fiche d’aide à la pratique pourra être téléchargée et/ou commandée au plus tard la semaine du 29 septembre.

Rappel des outils disponibles à la commande sur e-cancer.fr

Télécharger la carte postale 2014
Télécharger le dépliant 2014
Télécharger la brochure 2014

Les fichiers d’impression de ces outils sont téléchargeables sur l’espace de partage (pour obtenir les codes d’accès : infodepistage@nullinstitutcancer.fr). Sont également disponibles les fichiers d’impression des formats Abribus, flanc de bus et arrière de bus et les bannières web développées en plusieurs formats.

Les commentaires sont fermés.