Prévenir les chutes : un moyen de bien vieillir

La chute est le fait de tomber par inadvertance sur le sol ou autre niveau inférieur, avec ou sans perte de conscience.

Chaque année en France, 2,5 millions de personnes de plus de 65 ans en sont victimes. Environ 9500 décès de personnes âgées sont associés à ces chutes, bien que cette donnée globale ne soit pas suffisante pour établir un lien de causalité directe [1].

Les chutes constituent souvent un cercle vicieux qui accélère les effets du vieillissement. Après une première chute, la probabilité de retomber est multipliée par 20 en raison d’une appréhension de la marche et d’une peur de retomber [2].

Les chutes résultent la plupart du temps de la combinaison de plusieurs facteurs de risques :

Les causes intrinsèques :

  • le vieillissement : mobilité réduite, troubles de l’équilibre locomoteurs et neuromusculaires, antécédents de chutes, détérioration de la vision,
  • l’état pathologique, neurologique, cardiologique,
  • les traitements médicamenteux : la prise de certains médicaments augmente le risque.

Les causes extrinsèques :

  • l’environnement matériel : inadaptation du logement qui présente des dangers pour le sujet âgé,
  • le comportement : malnutrition, consommation d’alcool
  • l’environnement socio-familial : isolement et absence de lien social

« Les conséquences physiques des chutes sont variables et peuvent conduire à une diminution de la mobilité et un accroissement de la dépendance.
Les conséquences psychologiques sont multiples : la chute peut entraîner un manque de confiance et un repli sur soi et accentuer la perte d’autonomie.
Dans les cas les plus graves, les chutes conduisent à une perte marquée des capacités fonctionnelles qui peut mener après hospitalisation à l’hébergement en institution.
Les études démontrent que la mortalité associée à ces chutes augmente rapidement avec l’avancée en âge, dans les deux sexes» [3].

Que ce soit en raison de dommages physiques, de la perte de confiance ou de l’isolement qu’elle peut induire, la chute peut être le facteur déclenchant d’une entrée dans la dépendance. Les « ateliers équilibre » peuvent être une solution pour limiter les chutes.

L’ « atelier équilibre » : un programme de prévention des chutes

La campagne « L’Equilibre où en êtes-vous ? » [4] a vu le jour fin 1992 dans la région de Dijon. Elle est l’aboutissement d’un partenariat entre la CRAM de Bourgogne Franche-Comté, le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Dijon, la DRASS, la Direction Régionale Jeunesse et Sports, la Mutualité et le réseau Education pour la Santé.

Forte de ses résultats positifs obtenus en Bourgogne, l’Assurance Maladie a souhaité labelliser en 1998, le concept « Atelier Equilibre » (AE) et étendre la campagne « L’Equilibre où en êtes-vous ? » au niveau national en octroyant des crédits de promotion de la santé (voir référence Observatoire Régional de Santé de Bourgogne, 10 années de campagne [5] : « L’Equilibre, où en êtes-vous ?»).

Ce programme est mené obligatoirement par un animateur formé par la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire. L’animateur doit travailler sur des situations motrices variées mettant en jeu la fonction d’équilibration dans ses différentes composantes, selon trois objectifs principaux :

  • Affiner les perceptions du corps, de l’espace, de l’environnement,
  • Donner de bons moyens d’action (mobilité articulaire, souplesse, force musculaire, moyens d’information,…)
  • Solliciter les réactions d’adaptation : développer les enchaînements d’actions qui exigent pertes et reprises d’équilibre, réapprendre le sol (aller au sol et se relever), …

Il doit, en outre, évoquer l’influence de l’aménagement du logement ainsi que les dangers liés à la prise de certains médicaments sur les risques de chutes et inciter les participants à diversifier leurs actions de prévention des chutes.

Prévenir les chutes par le biais des « ateliers équilibre » est un moyen très efficace pour inciter les personnes à prendre soin d’elles tout en continuant à rester actives. Prévenir, c’est aussi garantir un bien-être en proposant une activité physique tout en travaillant sur la confiance en soi. Il est bien entendu que ces programmes de prévention doivent encourager les participants  à  s’entretenir après les séances pour rester autonomes le plus longtemps possible.

La vie continue, même après une chute, qui ne doit pas être vécue comme un échec mais comme un avertissement. Pouvoir surmonter cet accident est la clé pour continuer l’aventure de la vie et réaliser ses projets en acceptant les pertes liées au vieillissement et en profitant des petits plaisirs de l’existence.

 « Mais ce n’est pas seulement par une bonne alimentation, un mode de vie équilibré, du sport, du sommeil, que nous relèverons ce défi. Notre état d’esprit y contribuera largement. Comme on peut le lire dans un texte qui date de plus de deux mille ans – il ne suffit pas d’être attentif à son corps : il faut davantage encore s’occuper de l’esprit et de l’âme. L’un et l’autre, en effet, risquent d’être éteints par la vieillesse comme la flamme d’une lampe privée d’huile. » [6]

Pour plus d’informations :



[1] Prévention des chutes accidentelles, Recommandation Haute Autorité de Santé – novembre 2005

[2] CRAM DE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE – Dossier «L’équilibre où en êtes-vous ? » des ateliers pour prévenir les chutes chez les personnes âgées, réalisation Cram Bourgogne et Franche-Comté  – février 1988

[3] BOURDESSOL Hélène et PIN Stéphanie – Référentiel des bonnes pratiques – Prévention des chutes chez les personnes âgées à domicile – réseau francophone de  prévention des traumatismes et de promotion de la sécurité – édition INPES – mai 2005

[4] L’Equilibre, où en êtes-vous ? » : la prévention des chutes des personnes âgées et la prévention de leur autonomie – CRAM de Bourgogne Franche-Comté – 1992

[5] Synthèse : « 10 ans de campagne l’Equilibre où en êtes-vous ? » en Bourgogne – Mars 2006

[6] HENNEZEL Marie– « La chaleur du cœur empêche nos corps de rouiller – vieillir sans être vieux »  édition Robert Laffont 2008

Les commentaires sont fermés.